Films

Du dimanche 17 septembre au 24 octobre 2021

Nous démarrerons la saison par ce que les anglo-saxons appellent un « feel good movie » (un film anglais qui fait du bien !) avec Fisherman’s Friends, puis nous poursuivrons avec un film dramatique La terre des hommes drame paysan avec une distribution haut de gamme, puis un film de femme, franco-tunisien, plein de sensibilité et de sensualité Une histoire d’amour et de désir.

Nous poursuivrons avec un splendide film historique de Andreï Konchalovsky Chers camarades, fenêtre subtile sur l’URSS des années 1960 et nous finirons cette séquence avec le dernier film de Tony Gatlif Tom Medina film fort et puissant quelque peu autobiographique, œuvre poétique et bel hommage aux Roms du monde entier, aux tronches rugueuses.

Dans les Archives

Au programme d’août, quatre nouveaux films pour voyager en France, Liban et Canada ; Gagarine, Sous le ciel d’Alice, Ibrahim et Kuessipan.

En Juillet nous vous proposons « des voyages coups de cœur » : USA, France, Colombie, Sénégal. Donner de la visibilité à certains « petits films » et vous offrir de la diversité de qualité ce sont quelques-unes de nos motivations. Alors avant la future programmation d’Août voyageons ensemble en Juillet pour notre plus grand plaisir partagé avec Nomadland, Petite Maman, L’oubli que nous serons et Le père de Nafi.

La réouverture du CLAP au moment de déconfinement s’est faite avec un film danois très original en VOST « Drunk » le dimanche 23 mai à 18 H 00, il nous a permis, (pour rester dans le ton du film) de boire un verre tous ensemble après la séance, histoire de fêter cette renaissance.

A partir du 9 juin, la capacité d’accueil est passé à 65%. Le premier film de la réalisatrice Charlène Favier, Slalom, a été à nouveau programmé avec deux séances supplémentaires. Michel-Ange (Il peccato), magnifique film du réalisateur chevronné Andreï Kontchalovski. Falling 1ère réalisation de Viggo Mortensen, sélection officielle Cannes 2020. Et pour terminer le mois de juin, Si le vent tombe, un film franco-belgo-arménien écrit et réalisé par Nora Martirosyan et présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2020.