Films

Du vendredi 20 janvier au 5 mars 2023

Programme Février – Mars 2023

Le CLAP pour ce mois de Février vous propose de commencer avec une fable humaniste et bouleversante « VIVRE » d’Olivier Hermanus (VOSTF), adaptée du chef-d’œuvre d’Akira Kurosawa, transposé à Londres ou comment un homme ordinaire va découvrir tardivement le sens extraordinaire de la vie. L’Excellent acteur Bill Nighy réalise une belle performance d’acteur.

Puis avec « L’ENVOL» de Pietro Marcello (VF) » c’est l’histoire de l’amour d’un père et d’une fille au lendemain de la Première Guerre mondiale. Un film enchanteur oscillant entre réalisme historique et conte décalé, cette coproduction franco-italienne distille un charme certain et demeure fidèle à l’univers de son réalisateur (Martin Eden).

Le CLAP fait briller une étincelle d’humanité avec « NATURAL LIGHT » (VOSTF) de Dénes Nagy (Ours d’argent à Berlin). Film lent et intense. La narration revient sur l’un des aspects méconnus de la seconde guerre mondiale : la présence de troupes hongroises en Russie, entre 1941 et 1944. Le film se passe presque entièrement dans une épaisse forêt dont les verts et les bruns sombres se fondent dans les couleurs des uniformes des soldats. Un homme tente de s’accrocher à son humanité, mais aussi de rester en vie. Du très grand cinéma d’auteur.

Une fois n’est pas coutume, nous terminerons par un film d’animation très original : « INTERDIT AUX CHIENS ET AUX ITALIENS d’Alain Ughetto (en VOSTF) ». Une histoire familiale mais aussi une histoire nationale : en contant le destin tragique et semé d’embûches de ses grands-parents, le cinéaste retrace le parcours difficile d’une frange de la population italienne au carrefour du XXème siècle. Une émouvante histoire qui peut compter sur des choix de mise en scène inspirés pour conquérir et surprendre le public.

Régalez-vous de cette diversité cinématographique.

Programme Janvier – Février 2023

Le CLAP aime le cinema de Philippe Lioret (VF) en vous proposant son dernier film 16 ans c’est une relecture contemporaine de Roméo et Juliette qui vous est offerte. Deux familles de milieux très différents, dans un contexte post-attentats tendu. Deux adolescents qui s’aiment en dépit des injonctions patriarcales et des dogmes archaïques, du très bon cinéma, efficace.

ANNIE COLÈRE (La fabuleuse Laure Calamy), filmde Blandine Lenoir (VF) revient à Tarare dans le cadre d’une soirée-débat autour du droit à l’IVG. Pour une séance unique avec le Centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) piloté par le Département.

Enfin partons pour le Pakistan avec le film JOYLAND (VOST) Élégant et gracieux, ce premier long métrage de de Saim Sadiq (récompensé par le Prix du Jury au Certain Regard du dernier Festival de Cannes), est une histoire d’amour aussi simple qu’éminemment politique. Dans un pays où l’adultère est un crime lorsqu’il est commis par une femme, tout récit en dehors du dogme domestique est un acte militant en soi, d’autant plus lorsqu’il invite à évoquer le sujet ô combien tabou de la transidentité.(le film est interdit au Pakistan)

Dans les Archives 2022

Programme Novembre – Décembre 2022

Changement de registre avec « Poulet frites », un documentaire belge en noir et blanc, signé par le truculent duo de l’émission « Strip-tease », la traque du meurtrier d’une prostituée occasionnelle assassinée dans son appartement. Tout est vrai dans ce récit parfois loufoque, qui mêle loupe sociologique, réalisme implacable et humanisme bienveillant.     

Puis nous vous proposons une soirée-débat avec ATTAC autour du dernier film de Gilles Perret « Reprise en main ». Aidé de ses copains d’enfance, il choisit de se draper en financier pour reprendre la société afin de la remettre aux mains des salariés. Leur détermination, leurs maladresses aussi, donnent un air de comédie sociale, parfois dramatique. Un Robin des bois au pays de Goldman Sachs. 

Avec « l’Origine du mal » laissez-vous embarquer dans un conte immoral et vénéneux avec un superbe casting. De la même veine que « Parasite », Sébastien Marnier signe avec ce film une comédie noire tortueuse et romanesque qui vire progressivement vers la tragédie.

« Les Harkis » de Philippe Faucon souhaite rendre hommage à ces combattants d’origine algérienne incorporés dans l’armée française. Considérés comme traîtres par l’Algérie et abandonnés par la France à la fin du conflit, beaucoup furent massacrés. Un retour sans concession sur une page peu glorieuse de notre Histoire.

Le CLAP innove donc en vous proposant une soirée exceptionnelle « UN CINÉ-CONCERT » (ensemble de courts-métrages et concert de Frédéric Bobin) ou comment voir des « petits bijoux de cinéma », manger de la pizza et écouter un concert acoustique d’un très bel artiste, c’est ce que nous avions de mieux à vous proposer !

Retour au long métrage avec « EO », le grand cinéaste polonais Jerzy Skolimowski réalise un road-movie hors du commun, filmé à hauteur… d’âne. Une expérience de cinéma ébouriffante. Sur son chemin, EO, un âne gris aux yeux mélancoliques, rencontre des gens bien et d’autres mauvais et fait l’expérience de la joie et de la peine, mais jamais, à aucun instant, il ne perd son innocence.

Nous poursuivrons avec une soirée thématique autour « du vivre ensemble » en collaboration avec le Service Solidarité et Cohésion sociale de la Mairie de Tarare avec le film « LEUR ALGÉRIE ». Ce documentaire est passionnant, émouvant et drôle, il laisse une trace humaine, sensible et profonde.

Puis nous irons au Proche-Orient, en Palestine avec l’avant-première du nouveau documentaire de Roland Nurier « YALLAH GAZA ». Ou comment démystifier les préjugés sur un peuple (les palestiniens). Les habitants de la bande de Gaza se battent contre l’enfermement imposé par l’État hébreux au mépris du droit international. Ce film documentaire s’appuie sur les éléments factuels, il oscille sans cesse entre le désir de montrer « la vie presque normale » des gazaoui-e-s et la situation économique et sanitaire dramatique dans laquelle ils vivent dans le silence honteux et complice de la communauté internationale.

Programme Décembre

Le CLAP vous emmène ensuite en Espagne avec le film de la réalisatrice Iciar Bollain « LES REPENTIS ». Ce film intelligent et émouvant tente dans une passion créatrice, d’apporter une vérité entre les victimes et leurs auteurs, une conversation qui permet d’entrer dans ce conflit enraciné, que l‘ETA exerça pendant toute cette campagne de sang versé, pour finir enfin par déposer les armes.

Nous traversons l’atlantique avec « ARMAGEDDON TIME » de James Gray qui n’a pas son pareil pour filmer les cellules familiales en crise. Largement autobiographique cette chronique suggère les changements à venir palpables de la société américaine avec comme toile de fond l’avènement de Reagan et les prémices de l’Amérique Trumpiste.

Retour en France avec « SAINT OMER » de Alice Diop (Lion d’argent Mostra de Venise 2022) Ce film impressionne par sa densité, son intensité et sa puissance. Inspiré par le procès d’une infanticide en 2013. Il  impose son point de vue, sur la monstruosité qui est tapie en chacun de nous, et sur la maternité qui n’est pas nécessairement une période d’épanouissement et de plénitude pour les femmes. Saint Omer est un choc, comment expliquer l’inconcevable et l’horreur, comme l’assassinat d’un enfant par sa propre mère…

Puis avec « NOS FRANGINS » de Rachid Bouchareb, nous reviendrons avec cette fiction historique sur un fait dramatique : la mort en Décembre 1986 de Malik Oussekine à 22 ans roué de coups par des policiers. La narration est presque mise de côté au bénéfice d’un souci d’objectivité du réalisateur dans la retranscription de cette bavure policière. Ce qui transpire dans ce film pour le cinéaste et producteur, c’est de montrer « le langage de bois » des gouvernants, appuyé sur une justice qu’il juge du côté des forces de l’ordre. Les comédiens s’impliquent autant que possible, mais proportionnellement à l’étonnante sobriété que leur impose la mise en scène.

Dans les Archives 2023

Programme Janvier – Février 2023

Le CLAP vous emmène tout d’abord en Asie avec le dernier Kore-eda (une affaire de famille vu au CLAP, Palme d’or à Cannes en 2018) LES BONNES ETOILES (VOSTF) son dernier opus a permis à Song Kang-ho acteur principal de recevoir le prix du meilleur acteur à Cannes en 2022. Un road-trip sensible et émouvant bourré d’humanité avec de l’humour, bref les ingrédients d’un cinéma intelligent.

Avec CORSAGE de Marie Kreutzer (VOSTF) c’est un portrait inhabituel de « Sissi l’impératrice » que nous vous proposons, celui d’une femme rebelle contre sa condition de femme modèle, poupée supposée figée dans un temps révolu, celui de sa jeunesse.Un portrait stylisé d’une figure historique désenchantée.